Est-ce que l’endométriose est une maladie grave ?

La médecine a au cours des siècles connu une évolution spectaculaire et elle s’est différenciée en différentes branches.

Malgré ces différentes avancées, plusieurs maladies existantes restent encore très peu connues du public.

Parmi ces maladies, il y a l’endométriose qui affecte plusieurs femmes.

Est-ce que l’endométriose est une maladie grave

Certains gynécologues sont d’accord sur le fait que cette maladie n’est pas très grave, mais d’autres sont totalement contre.

L’endométriose, ce que c’est ?

Parmi les maladies génétiques les plus contractées par les femmes, l’endométriose est celle dont le retard de diagnostic est le plus fréquent.

En effet, elle peut se manifester chez une femme sans que cette dernière ne remarque aucun symptôme pendant plusieurs années.

Cette maladie est due à une excroissance des cellules de l’endomètre à l’extérieur de l’utérus.

L’endométriose atteint environ une femme sur dix et elle est l’une des principales causent des douleurs de bas-ventre chez certaines femmes.

La manifestation de cette maladie n’a pas besoin de prise en charge quand il est asymptomatique.

Par contre, chez certaines femmes, on peut remarquer l’apparition de symptômes comme des lésions.

En plus, on observe des réactions inflammatoires qui entraîneront la formation de cicatrices fibreuses et de substances qui collent les organes alentour et limitent leur mouvement.

Vous pouvez rechercher plus d’infos sur endofrance.org, afin de mieux connaître la maladie et ces symptômes.

Le niveau de gravité de l’endométriose

L’endométriose est une maladie affectant l’endomètre, la paroi intérieure de l’utérus.

Au cours de chaque cycle menstruel chez la femme, l’endomètre s’élargit pour prévenir une éventuelle grossesse.

Quand la fécondation n’a pas lieu, il se désagrège et coule sous forme de sang.

Chez une femme atteinte d’endométriose, les cellules qui forme l’endomètre sortent de l’utérus à travers les trompes de Fallope et se déposent sur les organes environnant.

La sensibilité de ces organes aux hormones n’ayant pas disparu, au moment pour l’endomètre interne de se désagréger, celui se retrouvant à l’extérieur aussi se désagrège et saigne.

Le saignement de l’endomètre extérieur ne peut s’écouler hors du corps.

Il provoque alors la formation de nombreux troubles comme des kystes et nodules et empêche les mouvements des organes qui sont atteints.

Cette maladie est la cause de plusieurs cas d’infertilité chez les femmes.

Même si l’endométriose n’est pas une maladie mortelle, on peut rencontrer plusieurs cas.

Le premier cas concerne les femmes atteintes qui n’ont presque aucun symptôme et qui peuvent aussi avoir des enfants.

Le second est en rapport avec celles qui ne souffrent qu’au moment de leurs règles.

Le troisième cas est celui des femmes qui sont simplement infertiles et ne présente pas de douleurs.

Mis à part ces trois cas, il existe des cas bien plus graves et qui sont extrêmement rare.

Ces derniers paralysent les femmes atteintes qui ne peuvent avoir une vie sociale, ni un travail, ni une vie dans un couple ou une vie de famille.

Certains cas encore plus graves sont marqués par la perte de rein ou un infarctus pendant les règles.

Que faire en cas de symptômes ?

À l’apparition des premiers symptômes de la maladie, il est recommandé de passer des examens afin de certifier qu’il s’agit d’une endométriose.

Une femme qui remarque des douleurs et qui fait des examens révélant la présence de la maladie se verra prescrire des traitements hormonaux en vue de la suppression des règles.

Cela aura pour but de réduire de façon significative les douleurs, mais cela ne les éliminera pas.

Pour les cas les plus graves d’endométriose, entraînant des infertilités ou représentant un handicap, le traitement le plus efficace est la chirurgie.

Elle permettra d’éliminer totalement les lésions associées à la maladie.

L’endométriose est un mal qui touche une grande partie des femmes à travers le monde.

Son incompréhension fait que plusieurs femmes ne peuvent avoir un quotidien normal ou un travail.

Bien qu’elle ne soit pas mortelle, elle présente des cas vraiment inquiétants, mais aussi certains qui vivent normalement avec la maladie.


Articles connexes :

Les remèdes de grand-mère pour soigner l’eczéma naturellement ?

Comment retrouver confiance en soi après un cancer du sein ?