Est-ce qu’on peut guérir du diabète de type 2 ?

Généralement favorisé par le surpoids et le déséquilibre alimentaire, le diabète de type 2 progresse à l’échelle mondiale.

Cette maladie caractérisée par un excès chronique de sucre dans le sang est souvent considérée comme irréversible.

Cependant, la communauté scientifique atteste qu’un changement de vie est susceptible de conduire à une rémission totale de l’affection.

Est-ce qu’on peut guérir du diabète de type 2

Diabète de type 2 : une maladie en pleine expansion

Également appelée diabète gras ou de la maturité, cette pathologie causée par l’hyperglycémie se propage et touche particulièrement les personnes au-delà de 50 ans ayant un régime alimentaire déséquilibré.

On estime depuis quelques années le nombre d’adultes reconnus comme atteints du diabète de type 2 à plusieurs centaines de millions.

Il en est de même pour ceux qui sont répertoriés comme prédiabétiques, c’est-à-dire ceux dont l’intolérance chronique au glucose expose à l’affection.

Le diabète est avéré chez une personne lorsque sa glycémie dépasse 126 milligrammes par décilitre de sang.

Le prédiabète est quant à lui caractérisé par une glycémie oscillant entre 105 et 126 mg par décilitre de sang.

Le diabète de type 2 est souvent perçu comme un mal incurable.

Nombreuses sont donc les personnes qui estiment que l’unique option thérapeutique à cette maladie ne peut être qu’une limitation des dégâts.

Cependant, les diabétiques complètement remis sur la base de changements draconiens de mode de vie inversent la théorie relative à la fatalité du mal.

Il est possible d’avoir plus d’infos sur jardiner-malin.fr.

Guérison du diabète de type 2 : l’approche hygiénodiététique

Il y a plusieurs solutions qui permettent de soigner le diabète.

Au nombre de ces solutions favorables à la rémission totale du diabète de type 2, nous avons : la perte de poids, l’alimentation et la pratique d’activités sportives.

La perte de poids

Selon des études concrètes, la plupart des diabétiques de type 2 ayant subi une chirurgie bariatrique guérissent de la pathologie.

En effet, cette opération chirurgicale vise à réduire l’apport calorique dans l’estomac.

Elle constitue d’ailleurs une alternative thérapeutique utilisée pour réduire le poids chez les personnes obèses.

Ainsi, on remarque que près de 85 % des cas ayant été soumis à cette opération se sont remis du diabète quelques semaines plus tard.

Par conséquent, il s’avère que la perte de poids constitue l’une des mesures curatives les plus efficaces de cette pathologie.

Il suffit donc d’une réduction d’environ 10 à 15 % de son poids initial pour s’offrir la chance d’être complètement guéri du diabète.

Une perte de poids de 15 kg environ est généralement acceptable.

Cependant, une fois le poids perdu et la maladie disparue, il faudra faire attention à ne plus prendre d’autres kilos afin d’écarter tout éventuel risque de récidive.

L’alimentation

Publiée en février 2017 dans Cell, une étude hyperglycémie atteste la place prépondérante de l’alimentation dans le processus de rémission de cette maladie.

Il faut donc faire très attention au contenu de son assiette.

L’alimentation doit être strictement équilibrée.

En réalité, une alimentation apportant 1 100 calories maximum par jour est propice à la guérison du mal.

Ainsi, un plat très pauvre en glucides, mais riche en fibres (céréales complètes, légumineuses) et en graisses végétales (noix, huile de colza, de lin) est idéal comme recommandation.

Par ailleurs, le comportement alimentaire doit relativement être rigoureux.

Il faut un minimum de 3 repas par jour et une exclusion totale des grignotages.

Les activités physiques

La pratique régulière d’une activité physique est indispensable dans le processus de lutte contre le diabète de type 2.

En particulier, des activités d’endurance assez intense telles que la marche rapide, le vélo, la course à pied ou la gym sont très recommandées.

Exercée pendant 4 à 5 heures par semaine, chacune de ces activités est susceptible de contribuer efficacement à la régulation du taux de sucre sanguin.

Ce qui agit favorablement contre l’évolution de la maladie.

Il est possible d’associer un traitement médicamenteux à ceux précités lorsqu’au bout de trois mois, les résultats escomptés ne sont pas atteints.

Par ailleurs, il est conseillé de s’écarter du tabagisme sous toutes ses formes lorsqu’on est prédiabétique.


Articles connexes :

Fibrose pulmonaire : quel traitement naturel ?

L’immunothérapie pour traiter la maladie d’Alzheimer ?