Thyroïdite de Hashimoto : quel traitement naturel ?

La thyroïdite de Hashimoto également connue sous le nom de thyroïdite chronique lymphocytaire est une inflammation (réaction du système immunitaire face à une agression).

Cette inflammation débute lorsque les anticorps notamment les antithyroperoxydase sont en action pour rétablir l’ordre dans la glande thyroïde dont le fonctionnement a été modifié par des corps étrangers. Le drame, c’est que l’inflammation modifie la quantité d’hormones de la thyroïde.

Ce qui débouche sur la thyroïdite de Hashimoto. Heureusement, il existe plusieurs types de remèdes pour contrer ce mal. Cet article vous présente quelques traitements naturels de la thyroïdite de Hashimoto.

Thyroïdite de Hashimoto : quel traitement naturel ?

L’huile essentielle d’épinette noire, un stimulus hormonal

Un malade de thyroïdite de Hashimoto doit avoir chez lui de l’huile essentielle d’épinette noire riche en monoterpènes. Cette huile est reconnue comme un stimulus des hormones.

Pour un résultat satisfaisant, il faut badigeonner l’huile essentielle d’épinette noire sur la partie à masser c’est-à-dire du dos jusqu’à la plante des pieds. Il faut ensuite faire un massage en profondeur. Cette huile essentielle peut être mélangée à une pommade (huile du corps) ou à une huile végétale.

Grâce à cette huile, les deux glandes surrénales du malade deviennent proactives. Les surrénales et la thyroïde étant complémentaires, le bon fonctionnement de l’un entraîne forcément le bon fonctionnement de l’autre.

Pour ainsi dire que si les surrénales jouent pleinement leur rôle, la thyroïde sécrétera normalement les hormones utiles au bon fonctionnement de l’organisme.

Le traitement naturel alimentaire contre la thyroïdite de Hashimoto

En dehors de cette huile essentielle, il faut axer son traitement naturel contre la maladie de Hoshimoto sur certains aliments comme l’avoine et les algues comestibles.

  • L’avoine et ses effets sur la thyroïde

La céréale avoine est très riche en minéraux et en acides aminés. Ces propriétés apportent un soutien important à la glande thyroïde. Selon les naturopathes, le malade doit consommer l’avoine quand il sent la fatigue et de préférence le matin.

Il est bon de préparer un bol de flocons d’avoine et y ajouter des fruits secs si possibles. Au cas où le résultat ne serait pas satisfaisant, il faut alors s’approvisionner en avoine sous forme de plante fraîche à préparer chaque matin.

Il faut boire une à deux cuillerées à café chaque matin. Cette thérapie doit se faire sur une période d’un à trois mois. En plus de cela, il faut aussi consommer des légumineuses comme les lentilles, les pois chiches, les haricots rouges. Ce sont d’excellents moyens de lutte contre la thyroïdite de Hashimoto.

  • Les aliments d’origine marine

Selon des spécialistes, la thyroïdite de Hashimoto peut être causée par une carence en iode (micronutriment) qui sert pourtant à la fabrication des hormones thyroïdiennes dans l’organisme. Dès lors, il faut consommer des algues pour renforcer son système.

Ces aliments qui proviennent de la mer telles que les algues, les mollusques, les crustacés et les poissons sont riches en iode.

Le cassis, la plante tonique à rechercher

La fatigue peut être à l’origine du dérèglement de la glande thyroïdienne. Ce qui peut déboucher sur la maladie de Hashimoto. Dans ce cas, il faut avoir recours au cassis, une plante tonique aux nombreuses vertus thérapeutiques.

On écrase les bourgeons du cassis et on met 15 à 20 gouttes du liquide obtenu dans un verre d’eau à boire à jeun de préférence les matins. Cette cure peut durer plusieurs semaines avant de produire le résultat souhaité.


Articles connexes :

Comment lutter contre la sclérose en plaques naturellement?

Vitiligo : comment se soigner naturellement ?